Sites Web par pays:

Attention

Les informations sur les dispositifs médicaux présentes sur ce site sont uniquement à destination des professionnels de santé de l’Union Européenne.

En cliquant sur le bouton « Accepter et Confirmer », je certifie que j’ai bien pris note de ces informations et que je suis un professionnel de santé de l’Union Européenne.

LIGASORB®

Adsorbeur d’IgG hautement sélectif à usage unique

LIGASORB®

LIGASORB® est un adsorbeur sélectif d’IgG à usage unique et à passages multiples utilisé dans l’exacerbation aiguë de maladies auto-immunes1.

LIGASORB® permet de mettre en place des schémas thérapeutiques flexibles pour les épisodes aigus de maladies provoquées par des anticorps.

 

Schémas thérapeutiques flexibles

LIGASORB® offre une flexibilité totale lorsque les traitements ne nécessitent que quelques séances, comme c’est le cas dans les épisodes aigus des maladies suivantes provoquées par des anticorps:


Neurologie

  • Myasthénie2
  • Syndrome de Guillain-Barré3
  • Sclérose en plaques résistante aux corticoïdes4
  • Neuromyélite optique5

Dermatologie

  • Pemphigoïde bulleuse6
Maladies induites par des anticorps

À usage unique, mais régénérable

LIGASORB® est le premier adsorbeur de Fresenius Medical Care qui peut être régénéré en cours de traitement (passages multiples) mais qui est mis au rebut après une séance de traitement (usage unique).

Contrairement à l’échange de plasma thérapeutique, seule une petite quantité d’autres composants essentiels du plasma (comme l’albumine) est éliminée pendant l’immunoadsorption.

Utilisation de LIGASORB dans le cadre d’un traitement continu
Utilisation de LIGASORB® dans le cadre d’un traitement continu (multiple passage).

Réduction efficace des IgG

Grâce à son ligand de protéine A hautement sélectif et à ses capacités de régénération, le LIGASORB® est capable de traiter jusqu’à six litres de plasma et d’éliminer jusqu’à 20 grammes d’IgG en une seule séance de traitement.

La réduction totale des IgG après trois séances de traitement est de 86% (valeur moyenne)7.

Évaluation clinique de LIGASORB
Source: données internes (non publiées), rapport d’évaluation clinique LIGASORB, 2015 Fresenius Medical Care7

LIGASORB® - Caractéristiques de sécurité

  • Les traitements quotidiens sont possibles grâce à l’élimination minimale de substances endogènes essentielles7
  • Réduction limitée des fibrinogènes (valeur moyenne de 17%) avec récupération rapide après environ une semaine7
  • Activation minimale des facteurs du complément et récupération rapide des taux d’albumine8
  • Pas de remplacement par de l’albumine ou du plasma frais congelé nécessaire et donc faible risque d’effets secondaires (réactions anaphylactiques, par exemple) généralement associés aux transfusions de produits sanguins9
[Translate to French (Switzerland):] LIGASORB Clinical Evaluation
Source: données internes (non publiées), rapport d’évaluation clinique LIGASORB, 2015 Fresenius Medical Care7

Installation clinique

  • L’établissement doit être équipé du dispositif COM.TEC®, une centrifugeuse pour la séparation du plasma, et de la machine ADAsorb® pour la gestion des colonnes.
  • Le dispositif de filtration Art Universal peut être utilisé à la place du dispositif COM.TEC® pour obtenir le plasma.
Installation clinique du système LIGASORB
Installation clinique du système LIGASORB®

Traitements associés

1. Instructions for use (IFU) LIGASORB®, Art. no. F00001564, 35840318 / 3 - 04/2016.
2. Köhler et al, Journal of Clinical Apheresis Dec. 2011; 26(6): 347–55.
3. Seta et al, Clinical Neurology and Neurosurgery Oct. 2005; 107(6): 491–6.
4. Heigel et al, Atherosclerosis Supplements Jan. 2013; 14(1): 167–73.
5. Collongues et al, Therapeutic Advances in Neurological Disorders Mar. 2011; 4(2).
6. Kasperkiewicz et al, Journal of the American Academy of Dermatology Nov. 2014; 71(5): 1018–20.
7. Internal data (unpublished), LIGASORB Clinical Evaluation report, 2015 Fresenius Medical Care.
8. Internal data (unpublished), Study Report, 27 March 2015, Fresenius Medical Care.
9. Alarabi et al, Artificial Organs Sep. 1993; 7(9): 782–6.