Aller au contenu

Gestion individuelle du sodium avec le 6008 CAREsystem

Gestion individuelle du sodium

La gestion individuelle du sodium avec le 6008 CAREsystem permet un transfert diffusif du sodium grâce à un contrôle en circuit fermé.

L’un des objectifs importants de la dialyse est d’assurer un équilibre entre la prise de sodium via les aliments et l’élimination de ce sodium pendant la dialyse. La charge sodée durant la dialyse peut entrainer une augmentation de la prise de poids interdialytique et une hypertension, ces deux phénomènes sont des facteurs majeurs de risque cardiovasculaires.

La concentration du sodium sérique avant la dialyse est très variable entre les patients1

Le graphique montre la natrémie moyenne avant la dialyse chez 369 patients non sélectionnés pendant une période de 6 mois (sodium dans le dialysat 137 mmol / l ; intervalle normal de la natrémie au laboratoire 135–145 mmol / l).

Actuellement, le sodium plasmatique avant dialyse est rarement déterminé individuellement. Si le sodium du dialysat ne doit pas suivre une prescription standard mais correspondre au sodium plasmatique avant la dialyse, la natrémie doit être déterminée au laboratoire avant chaque séance de dialyse – si aucun système de gestion du sodium n’est disponible.

La prescription individuelle de la concentration du sodium dans le dialysat est un facteur clé pour déterminer le gradient de concentration de sodium.

L’action sur le transfert diffusif du sodium en termes de réduction de la charge sodée peut amener à:  

  • Une diminution de la sensation de soif1
  • Une réduction de la prise de poids entre les séances de dialyse2
  • Une modification des résultats à court terme grâce à une réduction de la surcharge en volume liquidien et une réduction de la tension artérielle3

Les directives recommandent vivement une individualisation de la concentration sodée dans le dialysat.4,5

Une surcharge sodée durant l’HD conduit clairement à une augmentation de la soif, ce qui entraine une extension du volume, une augmentation du travail cardiaque et une hypertension.4

Certains éléments de preuve suggèrent qu’une consommation importante de sel dans l’alimentation ainsi qu’une élimination inadéquate du sodium durant l’HD peuvent conduire à une absorption excessive de liquides et une hypertension.

L’individualisation de la concentration sodée dans le dialysat en fonction de la natrémie peut augmenter la stabilité hémodynamique durant la dialyse.5

Le 6008 CAREsystem Sodium Management facilite la gestion individualisée du sodium dans le dialysat afin de mieux satisfaire aux recommandations des directives. La gestion individuelle du sodium participe à la prévention de la surcharge sodique durant la dialyse.

Adéquation facile entre la concentration sodée dans le dialysat et celle dans le plasma

La mesure continue de la conductivité du dialysat permet de déterminer la quantité de sodium apportée ou éliminée au patient.  Le système mesure en continu la conductivité d’entrée et de sortie du dialysat et détermine l’équilibre sodé via un modèle cinétique. Le contrôle du sodium (Na-control) adapte automatiquement la concentration du sodium dans le dialysat à la natrémie du patient.  Ce système individualise la prescription du sodium, participe à la réduction des coûts et des manipulations, peut rendre superflues des analyses de sang qui prennent du temps et s’insère facilement dans la pratique clinique.

Principe de l’adaptation en continu du transfert diffusif du sodium avec le système de gestion individuel du sodium

Adaptation en continu du transfert diffusif du sodium

Les informations sur la consommation de sel par le patient améliorent l’éducation en matière de nutrition

La consommation de sel entre les séances de dialyse dépend du comportement du patient et détermine fortement la surcharge volémique.7 La visualisation de l’élimination du sodium avec le système de gestion du sodium fournit des informations sur la consommation de sel par le patient entre les dialyses, augmente l’éducation en matière de nutrition et peut améliorer les résultats du traitement de l’HD chez le patient.

La combinaison de la gestion du sodium et de la détermination du statut hydrique basée sur le BCM ouvre la voie vers une gestion personnalisée et précise du sodium et des fluides et peut améliorer les résultats chez les patients hémodialysés.   

Les variations de la concentration du sodium plasmatique avant dialyse peuvent indiquer des changements pathologiques.

Le suivi de la tendance du sodium plasmatique avant dialyse (possible avec le TDMS – Therapy DataManagement System**) peut indiquer des changements pathologiques potentiels au cours du temps.

Cette information peut être utilisée cliniquement pour effectuer des investigations plus poussées en cas de déviation par rapport à l’intervalle normal ou pour suivre des évolutions à long ou moyen terme et éventuellement détecter des changements pathologiques.8

** Le système de gestion des données thérapeutiques (Therapy Data Management System) est un terme générique pour différents produits proposés en option et devant être achetés séparément

Avantages de la gestion individuelle et facile du sodium avec le 6008 CAREsystem

  • Le contrôle du transfert diffusif du sodium permet une prescription individuelle du sodium
  • La visualisation de l’élimination du sodium à chaque traitement fournit de précieuses informations sur la consommation de sel par le patient entre les dialyses,
  • L’analyse des tendances grâce à la gestion optionnelle des données** sur la concentration plasmatique du sodium avant la dialyse peut indiquer des changements pathologiques.
Distribution des changements de la concentration plasmatique du sodium
Graphique adapté d’après la référence9

Distribution des changements de la concentration plasmatique du sodium 

Graphique: Le mode zéro diffusion resserre la distribution des changements de la concentration plasmatique du sodium 9

Distribution de la fréquence des changements du sodium plasmatique entre les dialyses chez 30 patients dialysés, soit avec un taux standard de sodium dans le dialysat de 138 mmol/l (en bleu clair), soit avec la gestion du sodium et un objectif de zéro transfert diffusif (en bleu foncé).

Vidéo sur la gestion du sodium

Gestion du sodium - une fonctionnalité thérapeutique disponible avec le 6008 CAREsystem

Prof. Bernard Canaud
Professeur émérite de néphrologie | Université de Montpellier, France
Chief Medical Scientist | Global Medical Office EMEA

1.Lindley EJ, Reducing sodium intake in hemodialysis patients. Semin Dial. 2009 May-Jun;22(3):260-263.

2. Raimann JG, Thijssen S, Usvyat LA, et al., Sodium alignment in clinical practiceimplementation and implications. Semin Dial. 2011;24:587–592.

3. Sagova et al., Automated individualization of dialysate sodium concentration reduces intradialytic plasma sodium changes in hemodialysis. Artif Organs. 2019 Oct; 43(10):1002-1013.

4. National Kidney Foundation, KDOQI clinical practice guideline for hemodialysis adequacy: 2015 update. Am J Kidney Dis. 2015;66(5):884-930.

5. Kooman et al., EBPG guideline on haemodynamic instability Nephrol Dial Transplant 2007; 22 [Suppl 2]:ii22-ii44.

6. Canaud B et al., Sodium and water handling during hemodialysis: new pathophysiologic insights and management approaches for improving outcomes in end-stage kidney disease. Kidney International 2019;95:304.

7. Basile C, and Lomonte C., A neglected issue in dialysis practice: haemodialysate. Clin Kidney J. 2015;8:393–399.

8. Maierhofer A et al., EDTA-Poster 2019 FP546, “Conductivity based online estimation of predialytic plasma Na: clinical assessment”. https://academic.oup.com/ndt/article/34/Supplement_1/gfz106.FP546/5515421

9. Canaud et al., Kidney International (2019) 95, 296-309.